Vous êtes ici : Accueil > Actualités
 
Actualités

Cérémonie de remise du Prix "Communiquer l’Afrique""

mardi 21 novembre 2017

C’est à Toulouse que le 17 novembre dernier ont été remis les prix du Concours International Harambee pour les documentaires et les vidéoclips sur l’Afrique. C’est le comité Harambee France qui assumait cette édition 2017. "Nous voulons donner une vision réelle et juste de l’Afrique : tel est l’objectif d’Harambee" a dit Marie-Noëlle Muller, responsable de l’organisation de l’événement. Le jury international était représenté à Toulouse par son Président Sani Magori (Niger) et par Gérard Dastugue membre du jury pour la France ; ce dernier a souligné la valeur d’une communication qui favorise la compréhension réciproque, et, disait-il, "l’expression communiquer l’Afrique, qui est plus juste que communiquer sur l’Afrique". De son côté, Sani Magori mettait l’accent sur le fait que parler de l’énergie, du travail, du développement d’une société civile vibrante, est une mission réelle, c’est pourquoi, disait-il :" j’ai accepté de grand coeur de faire partie du jury. Aujourd’hui ces actions doivent être encouragées parce que nous en avons besoin." Des représentants des institutions locales ( Nicole Miquel-Belaud déléguée pour la solidarité internationale à la mairie de Toulouse) et du monde scientifique impliqué en Afrique (Valériane Leroy, médecin épidémiologiste, Directrice de recherche à l’INSERM) remirent les prix aux gagnants : Denis Sneguirev et philippe Chevalier, pour la catégorie documentaire, avec "Mada Underground", un reportage émouvant et fort sur la vie quotidienne d’un groupe de jeunes artistes malgaches, qui, au prix de mille difficultés, donnent vie et consistance à leurs rêves, porteurs d’un témoignage d’espérance pour toute une génération. "Nous construisons tout à partir de rien" dit le rapeur de Tananarive. "Ce n’est pas notre message qui va être récompensé, dit Denis en recevant le Prix, " c’est leur message que que nous voulons diffuser. Des jeunes capables de trouver des solutions aux difficultés qui se présentent chaque jour, sont un bel exemple, et l’histoire de leur vie, riche en énergie et en détermination, démontre que la réalité ne correspond jamais aux clichés dont on veut l’affubler."

L’Institut Saint-Jean, Ecole d’ingénieurs au Cameroun, de Nicholas Church reçut le Prix du meilleur vidéoclip. "Il ne s’agit pas d’un spot sur une école, explique Magori, mais d’une vidéo qui a su montrer essentiellement la valeur de l’éducation comme facteur de croissance économique et humaine."

La cérémonie s’acheva sur une mention spéciale pour le vidéoclip d’Ana Candeias : Volontarios Unitarios na Linha do Equador et pour celui de l’Association Cuamm-Medici con Africa : Ciao Mamma vado in Africa.

Rendez-vous pour la prochaine édition du Prix en 2019.

 

Voir également dans l'actualité :

 

Les projets en cours


 
 

Les projets par pays


 
 

Les archives


 
 

Faire un don

Harambee France

Prix Harambee

 
spip | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0